17 09 21

Mourir pour Saint-Lô

Juillet 1944, la bataille des haies

Du 7 au 21 juillet 1944, les Américains sont englués dans des combats difficiles au cœur du bocage normand. La prise de Saint-Lô, important nœud routier et ferroviaire, est vitale pour parachever la première phase du débarquement en Normandie et permettre aux Alliés de percer vers la France. 12 000 soldats américains paieront de leur vie la prise de la ville, défendue avec acharnement par les parachutistes allemands, entre autres.

Cette étude s’attache à décrire avec précision tout le déroulement de la bataille, côté américains en premier lieu, à partir des journaux de marche des unités et de nombreux témoignages. Pour ce qui est du côté allemand, l’auteur se penche sur les combats livrés par deux unités, les Kampgruppe Heintz et Kentner, et ceux du Fallschirm-Aufklärungs Abteilung 12. Très abondamment illustré, avec des photos spectaculaires et la plupart inédites, cet ouvrage présente le déroulement précis des combats, avec le récit des combattants au plus petit niveau tactique. On redécouvre ici le caractère oppressant de la « guerre des haies », qui permet à quelques poignées d’hommes de ralentir pendant des heures la progression de l’ennemi, et où les engagements se font à bout pourtant. Les derniers combats pour la ville, transformée en « capitale des ruines », auront lieu le 18 juillet

Mourir pour Saint-Lô : juillet 1944, la bataille des haies. Par Didier Lodieu, édité par Histoire & Collections, 175 pages. 42 €