21 04 24

L’oeil du IIIe Reich

L’oeil du IIIe Reich

Si le nom de Walter Frentz est peu connu en France, la plupart de ses photos qui a fait le tour du monde l’est incontestablement. Frentz est un intime du Führer. Il est appelé en 1939 pour couvrir la campagne de Pologne aux côtés d’Hitler. C’est caméra à l’épaule qu’il suit le triomphe d’Hitler, puis est affecté à la Luftwaffe et notamment au sein de son état-major. Débute alors pour lui la carrière de photographe officiel du IIIe Reich. Il opère surtout sur le front russe à partir de 1941, suivant la Wehrmacht, mais surtout la SS et plus particulièrement les Einsatzgruppen ou encore le médecin SS Karl Brandt, responsable de l’action « euthanasie », l’extermination des prisonniers russes et les expérimentations médicales. Brandt est un ami de Frentz. Le 15 août 1941, Frentz est présent pour la liquidation de prisonniers russes en compagnie d’Heinrich Himmler qui lui fait intégrer la SS. Pourtant, aucun document de ce terrible événement ne subsiste. Frentz s’en expliquera quelques années plus tard d’une manière confuse et peu convaincante.

Ce livre, composé de 300 photographies sur les 20 000 prises par Frentz entre 1939 et 1945, est une autre manière de plonger au coeur du Reich. Car Walter Frentz a grandi avec le nazisme et il voit dans l’Allemagne d’Hitler une nation dominatrice et conquérante. Tout son travail doit être vu et compris à travers ce prisme. Son oeuvre, ses oeuvres, dont certaines sont véritablement saisissantes, sont une mise en scène du régime et de ses dignitaires. C’est pourquoi cet ouvrage est passionnant à plus d’un titre. Divisé en « 11 albums », il est abondamment et nécessairement commenté par huit spécialistes allemands qui replacent le travail de Frentz dans sa dimension propagandiste. La préface est en outre signée Fabrice d’Almeida.

Portraits, photographies du monde ouvrier, scènes d’usine, photographies de combats au coeur de l’action, la couleur, les destructions causées par la guerre, tous ces thèmes sont traités à travers l’oeil de Frentz, collaborateur génial de Leni Riefenstahl mais aussi complice d’un régime qu’il a cherché à immortaliser sous toutes ses formes.

L’oeil du IIIe Reich, Walter Frentz, le photographe d’Hitler, Perrin, 2008, 256 pages. 29,90 €

L’oeil du IIIe Reich