28 09 21

Les origines de la Solution finale

L'évolution de la politique anti-juive des nazis. Septembre 1939 - Mars 1942

En 1939, l’Allemagne nazie, qui projette une recomposition démographique de l’Europe centrale et orientale, entreprend d’expulser les populations juives qui l’habitent. A l’automne 1941 est décidée la destruction totale des juifs. Comment la politique nazie est-elle passée de l’expulsion massive à la destruction massive ? Quels sont les rouages, humains, circonstanciels et intellectuels qui ont mené à la prise de décision ? Quel a été le rôle d’Hitler ? Telles sont les questions soulevées dans cette étude de Christopher R. Browning.

Ce livre est une étude complète et détaillée de cette période complexe et décisive où la politique raciale nazie a « bifurqué » de la persécution et du « nettoyage ethnique » vers la « solution finale » et le génocide juif.

Articulant son étude autour de deux dates clefs, l’invasion de la Pologne en septembre 1939 et le début des déportations vers les camps de la mort au printemps 1942, Christopher Browning montre comment la Pologne a servi de laboratoire à la politique raciale du IIIe Reich et comment, par la suite, l’offensive contre l’URSS a joué un rôle déterminant dans la radicalisation qui a conduit à la « solution finale ». De cette évolution, Adolf Hitler est le chef d’orchestre sinistre : au débat entre fonctionnalistes et intentionnalistes, le livre tente de d’apporter de nouveaux arguments et met en lumière les liens inextricables noués entre les hommes, leur idéologie et les circonstances.

Les origines de la solution finale, de Christopher R. Browning, éditions Les Belles Lettres, 631 pages, 35 €.